Le livret A, un placement sécurisé pour épargner ses économies

Classé parmi les placements les plus appréciés des épargnants, le livret A est un produit qui donne aux particuliers la chance de mettre de côté et en toute sécurité leurs argents. Il a été créé en 1818 par le fondateur des Caisses d’épargne. Monsieur Benjamin Delessert, pour lutter contre les crises financières engendrées par les guerres napoléoniennes. Il accorde une multitude de privilèges intéressants et est accessible à toute personne.

Les avantages du livret A

Tel qu’énoncé précédemment, le livret A possède plusieurs avantages qui séduiront certainement les épargnants. Pour commencer, il offre des intérêts entièrement exonérés d’impôt et de prélèvement social à hauteur de 0,75 %. Ensuite, il permet aux contribuables de faire librement des dépôts selon leur moyen. Pour information, le versement minimal approuvé est de 10 €. Pour finir, ce produit d’épargne, contrairement aux comptes bloqués; donne aux titulaires l’occasion de profiter à tout moment de l’intégralité de leur fond.

Comment faire pour ouvrir un livret A ?

Ouvrir un livret A est assez simple. Il suffit que les particuliers signent un contrat écrit avec une banque. À noter que le document doit stipuler toutes les opérations acceptées par l’établissement bancaire (retrait, dépôt, virement…). Après, les contribuables sont tenus de faire un dépôt initial minimum de 10 € (1,5 € pour les comptes ouverts à la Banque Postale).

À titre indicatif, selon le décret n° 2012-1128 du 4 octobre 2012. Toutes les banques sont autorisées à créer un livret A. Uniquement s’ils ont la confirmation (auprès de l’administration fiscale) que le souscripteur n’en possède pas encore. En effet, une personne ne peut avoir qu’un seul livret A. En cas de possession de plusieurs comptes, le titulaire des livrets sera, d’après l’article L.221-3 du code monétaire et financier, soumis une amende comparable à 2 % de l’encours du livret surnuméraire.

Comment calculer les intérêts du livret A ?

Les intérêts produits par le livret A se calculent par quinzaine de jours, c’est-à-dire deux fois par mois. Ainsi, les particuliers qui veulent accroître leurs épargnes sont tenues de faire leur dépôt au premier ou au 16 de chaque mois. A contrario, les individus qui désirent pendre une partie de leurs économies sont invités à faire leur retrait. Au 15 du mois en cours ou le dernier jour du mois précédent.

Le plafond du livret A

Selon l’article R. 221-2 du code monétaire et financier, le plafond de dépôt du livret A est de 22 950 € pour les contribuables et 76 500 € pour les associations. Une fois cette limite atteinte, les épargnants n’ont plus le droit d’alimenter leur compte tant qu’ils n’ont pas effectué un retrait. Il est cependant à noter que les intérêts produits par le livret A peuvent porter la valeur du compte au-delà du seuil autorisé.

Les produits cumulables avec un livret A

Il est possible d’associer un livret A avec d’autres comptes comme l’assurance-vie, le livret d’épargne populaire ou encore le livret de développement durable et solidaire. En revanche, ce produit n’est pas cumulable avec le livret bleu du Crédit Mutuel.

Laisser un commentaire