Quelles sont les clefs pour débuter une carrière dans le tourisme ?

L’amour du voyage et votre volonté de visiter le monde, de le comprendre et de côtoyer d’autres peuples vous a peut-être poussé à vouloir faire carrière dans le secteur du tourisme. Cependant, il ne faut pas prendre cela à la légère, beaucoup de jeunes font face à de nombreuses désillusions parce qu’ils sont mal informés. Les difficultés d’insertion dans cette branche sont réelles mais non insurmontables si vous êtes motivé et que vous pensez être à votre place. Vous trouverez dans cet article les choses à savoir pour bien débuter votre carrière dans le tourisme.

Les formations dans le domaine

Il existe différentes façons d’accéder aux métiers du tourisme, néanmoins, selon le diplôme obtenu, l’issue peut varier pour chaque personne. Un parcours n’est jamais figé, plusieurs autres facteurs entrent en compte, notamment le comportement et l’image que vous renvoyez. Le dynamisme et la volonté font partie des traits essentiels à mettre en avant. Ils peuvent vous ouvrir bien des portes.

Vous avez le choix entre deux options :

Il y a tout d’abord les formations courtes, comme le BTS, qui demeure aujourd’hui le plus basique et le plus connu de tous. Il s’agit du BTS « animation et gestion touristiques locales » et du BTS « vente et productions touristiques ».
Le BTS n’est pour autant pas suffisant pour une personne qui prétend faire carrière dans ce domaine. La concurrence est trop importante, et beaucoup de professionnels jugent uniquement sur le curriculum vitae qu’un jeune étudiant peut présenter. Ainsi, le BTS sert plutôt de tremplin ou permet simplement de débuter avec des postes peu “gradés”.

En parallèle, il y a des formations plus longues, comme des écoles spécialisées dans le tourisme qui proposent de former des étudiants à partir de bac +2 (comme l’ESCAET, l’École supérieure de commerce et d’administration des entreprises du tourisme). Le chemin de l’université est également à emprunter, puisqu’il existe des licences professionnelles, voire générales, qui offrent la possibilité de se spécialiser par la suite au niveau master.

Ce ne sont pas les choix qui manquent, encore faut-il bien choisir ! La clé est de prendre le temps de glaner des informations.

Les qualités requises

En effet, le manque d’information est quelque chose qui touche bon nombre d’étudiants, et ce dans n’importe quel domaine. Au lieu de se lancer tête baissée, sans prendre le temps de se poser les questions primordiales, certains sont confrontés à la dure réalité de ce milieu. Ils peuvent être déçus ou déstabilisés.
Pour ne pas que cela vous arrive, allier la théorie à la pratique reste encore la meilleure solution. N’hésitez pas à faire plusieurs stages pour vous plonger concrètement dans ce milieu professionnel, parlez avec les gens qui sont dans ce métier depuis longtemps pour récolter divers avis et ressentis.

Pour rappel, le tourisme recrute essentiellement des personnes qui aiment être en contact avec les gens, qui aiment les conseiller et qui les écoutent. Vous aurez l’occasion d’être confronté à tous les profils et classes sociales, il faut donc savoir s’adapter. Il s’agit aussi d’être commercial.

Et si c’est une évidence, il est important de préciser également que la maîtrise de l’anglais est plus que nécessaire. Enfin, il faut être curieux et avoir le sens des responsabilités, le tout combiné à une autonomie certaine.

Balayer les idées reçues

Le secteur du tourisme se porte toujours bien, la France est, comme toujours, située dans le haut du classement des destinations touristiques les plus prisées. Elle compte d’ailleurs environ 1 million d’emplois dans cette branche, qui correspondent majoritairement à des emplois dans l’hôtellerie et la restauration. Malgré ces chiffres impressionnants, il est important de garder à l’esprit que la plupart des emplois sont jugés précaires car ils sont saisonniers

Laisser un commentaire