Les meilleures formations dans le social et le paramédical

Aider les autres par son métier, voilà une belle vocation. Plusieurs diplômes mènent tout droit à des fonctions d’entraide, avec de forts débouchés professionnels à la clé. Parmi ces filières, plusieurs sont accessibles après seulement deux à trois années d’études.

Avec ou sans diplôme, aider nos aînés

L’âge dans notre société est une réelle problématique. À tel point que lorsqu’on pense aux métiers à vocation sociale, on évoque de plus en plus la prise en charge de nos aînés. Alors que la population vieillit et que l’espérance de vie est entre 80 et 85 ans, de lourds besoins se font ressentir.

Les opportunités, en tant qu’assistant de vie, aide-ménager ou encore aide-soignant, sont légion. D’autres métiers, plus qualifiés encore, sont en essor : ceux d’ergothérapeute, d’ostéopathe, de radiologue ou encore les métiers liés à l’optique. Zoom sur plusieurs d’entre eux.

Ergothérapeute, un nouveau métier en plein essor

Afin de rééduquer suite à un handicap moteur ou neurologique, l’ergothérapeute joue un rôle clé dans le réapprentissage des gestes simples, courants de la vie ou bien encore d’un sport. Le diplôme d’Etat d’ergothérapeute s’obtient en 3 ans, de préférence dans un institut reconnu. Ce parcours s’initie généralement après un baccalauréat à caractère scientifique ou une première année en STAPS. Le professionnel travaille cependant, tant avec les personnes âgées qu’avec des individus plus jeunes atteints d’un handicap.

L’optique, une alternative dorée & de beaux défis

Alors que la population vieillit, l’économie paramédicale se développe déjà fortement par le prisme des lunettes. L’optique est un secteur qui ne dément pas sa réussite, auréolé de diplômes accessibles au plus grand nombre. Le plus courant est tout simplement celui d’opticien, accessible 2 années après le baccalauréat. Toutefois, des possibilités de poursuite d’études demeurent, notamment par le prisme d’une licence ou d’un bachelor en management ou sciences de la vision, ou encore d’un MBA Stratégies Commerciales comme à l’ISO. Oui, l’optique est effectivement un secteur liant paramédical, lien social et commerce.

Accompagner les enfants, une belle cause

Qu’il est bon de travailler pour les plus jeunes, et au moins, vos ne risquez pas de perdre le sourire et vous allez cultiver votre âme d’enfant… voire de parent. Les métiers liés à la garderie, à l’animation, à l’aide aux devoirs ou encore les fonctions d’assistante en école maternelle (ATSEM) peuvent s’offrir à vous.

Pour travailler avec les plus jeunes, il faudra néanmoins être titulaire du BAFA, du BAPAAT ou de manière plus téméraire, d’un CAP Petite Enfance.

L’animation et l’aide scolaire, pour travailler de suite

Auprès des établissements d’accueil périscolaire, de nombreuses possibilités d’embauche existent. Généralement, une personne titulaire du BAFA a toutes les chances de trouver un emploi dans sa région puisque toutes les communes ont des besoins en la matière. Il est également possible de travailler dans des colonies de vacances ou des centres pour enfants, toujours friands d’animateurs dynamiques. Pendant ce séjour, votre disponibilité sera maximale mais vous adorerez assurément ce type d’expérience puissamment énergisante.

Et pendant les temps scolaires, retour sur les bancs de nos chères têtes blondes ! Découvrez les nombreuses opportunités qui s’offrent à vous :

  • dans les établissements spécialisés si vous disposez d’un diplôme d’éducateur
  • dans les écoles en tant qu’AVS pour l’aide aux enfants en difficulté ou en situation de handicap à l’école, en sachant que l’Education Nationale recrute constamment pour ce métier

Laisser un commentaire