Cuivre, PER ou PVC : la tuyauterie à la loupe

plomberie-tuyaux

Pour faire marcher, l’adduction et évacuation d’eau il faut les tuyaux convenables. En 2018, les matériaux de construction choisis dépendent de réalités environnementales exigeant une réduction drastique et rapide des gaspillages. En effet, la tuyauterie doit améliorer sa contribution au bon équilibre environnemental, tout en optimisant le bien-être des abonnés à l’eau et aux ressources naturelles distribuées par le réseau général. Voici une description de 3 types tuyaux les plus utilisés avec leurs qualités et défauts respectifs.

Cuivre

Le cuivre est un métal solide dont le prix ne cesse d’augmenter sur le marché. Préféré au plomb, métal à l’origine de cas de saturnisme, il s’assemble par soudage, parfois par brasage à haute intensité. D’ailleurs, le cuivre est un des derniers types de tuyaux assemblés par soudage. Le tuyau en cuivre assure l’alimentation en eau et en gaz du logement. On le trouve facilement, commercialisés en couronnes de différentes longueurs et diamètres. Le cuivre résiste à une pression de plusieurs dizaines de bars. Tuyau résistant, il se pare d’une couleur bleue verdâtre, à condition d’y appliquer une peinture anti rouille. Les parois des tubes sont sujettes à la formation de calcaire. Il faut faire gaffe durant la pose des colliers. Ces derniers peuvent devenir bruyants en cas de fixations mal-ajustés.

PVC

PVC désigne les tuyaux de couleurs grises utilisées pour l’évacuation des eaux usées. Ce dernier ne nécessite aucune soudure, l’assemblage se faisant par collage à froid ou encore par raccord à joint lèvre (WC par exemple). Existant en 40mm ou 100 mm de diamètre, sa corrosion est accélérée par l’exposition aux UV. Sa couleur la rend facilement reconnaissable. A noté que le PVC d’extérieur existe et résiste mieux aux pressions. Il résiste à des pressions plus élevées, aux UV et au GEL et sa couleur est plus foncée. Son installation peut nécessiter l’intervention d’un artisan plombier reconnu.

PER

Le PER est un tube synthétique de couleur variée (bleu pour l’eau froide et rouge pour l’eau chaude). Il remplace progressivement le cuivre dans les habitations. C’est un tuyau sans soudure et sans nul besoin de cintrage. Cependant, il a besoin d’un coupe-tube spécial PER, d’un pince à glissement ou à sertir. Ce matériau permet de laisser libre cours à son imagination de bricoleur en vue d’installer l’eau courante. De plus, l’absence de soudure facilite grandement son utilisation.

Laisser un commentaire