Critères de choix d’un ventilateur de plafond

Le ventilateur de plafond fait parti des luminaires à fixer au plafond qui possède une fonction plus spécifique. Cet appareil est un moyen intéressant et économique pour réduire la consommation d’énergie.

Choisir son ventilateur de plafond : les critères de choix

Les modèles de ventilateurs de plafond sont très diverses. Il est donc nécessaire de bien le choisir pour qu’il puisse bien répondre aux attentes et surtout pour qu’il puisse bien s’adapter au style de la maison. Pour cela, il faut donc prendre en compte certains critères essentiels dans le choix de son ventilateur plafond dont le plus déterminant est la taille des pales. En effet, leur longueur devra être ajustée à la surface de la pièce à ventiler notamment 80 cm pour 10 m², 115 cm pour 20 m² ou 130 cm pour les plus grandes pièces. Mais, il faut aussi voir les caractéristiques notamment l’inclinaison des pales pour assurer l’efficacité du ventilateur de plafond. Celle-ci peut varier de 6° à 8°. Toujours concernant ces pales, le nombre peut être 2, 3, 4 ou 5 pour une question d’esthétique.

Par la suite, il est conseillé aussi de privilégier les modèles qui proposent plusieurs vitesses de rotation pour l’obtention de la fraicheur voulue. Puis, une des critères à considérer lorsqu’on choisit un ventilateur de plafond c’est la hauteur où on l’installe. Si le plafond de la pièce n’est pas très haut, il est déconseillé de choisir un ventilateur qui aura une tige trop longue.

Caractéristiques d’un ventilateur de plafond

Le ventilateur de plafond est un appareil ayant pour objectif de ventiler et d’aérer une pièce. Il a une position centrale dans les pièces avec trois types de déclenchement à savoir par interrupteur filaire, par tirette manuelle fixée sur le moteur de l’appareil et aussi par télécommande infra rouge permettant de commander à la fois la ventilation mais aussi la lumière s’il en est équipé. Outre ce mode de déclenchement, le ventilateur de plafond possède aussi un mode été-hiver qui fonctionne grâce à la réversibilité des ventilateurs. En été, le ventilateur tourne dans un sens pour faire remonter l’air chaud et rafraîchir la pièce. Et en hiver, il fait descendre l’air chaud en faisant tourner les pâles dans l’autre sens et ainsi réchauffer la pièce. Ce qui va favoriser une plus grande économie d’énergie.

Laisser un commentaire