La cigarette électronique, une cigarette révolutionnaire

La bonne nouvelle pour les fumeurs, c’est que l’e-cigarette contient encore de la nicotine et du goudron, mais à un très faible taux. Ce qui signifie que la sensation reste toujours la même. Cependant, la loi est comme avec la cigarette classique. Il est formellement interdit d’en consommer dans des endroits publics et très fréquentés, dans les environs des établissements scolaires et administratifs, dans des lieux fermés, dans les bars. Le non-respect de ces interdictions peut entraîner le paiement des amendes allant jusqu’à 150 euros. Quoique que la fumée émise par la cigarette électronique se dissipe facilement au contact de l’air, cela peut causer des gênes aux entourages.

Le fonctionnement de la nouvelle cigarette

Vu que c’est un appareil électronique, l’e-cigarette fonctionne avec une batterie. Une petite batterie rechargeable qui peut être remplacée en cas de besoin. Un réservoir contenant du liquide qui a une contenance de 120 ml et plus. Le liquide est chauffé à l’aide d’une petite résistance après une légère pression sur un bouton. Ce qu’il faudrait retenir, c’est que la plupart des accessoires qui composent la cigarette électronique peuvent être remplacés par du neuf. Vous pouvez opter pour un réservoir de grande capacité, une batterie de plus grandes durées et bien d’autres encore. Pour votre première fois, il est conseillé d’acheter les bonnes marques de cigarette électronique comme joyetech ou d’autres marques connues. Toutefois, il est bien de prendre en considération que la consommation de cigarette est néfaste pour la santé.

La place de la cigarette électronique dans la vie quotidienne

Dans certains pays riches comme les États-Unis, la consommation de l’e-cigarette est devenue une nouvelle façon de vivre, une tendance très à la mode que même elle peut être personnalisée à sa guise. Classée comme étant un petit gadget, elle peut se dissimuler facilement dans la poche d’une veste ou dans un petit sac à main. Les consommateurs se donnent mêmes rendez-vous dans des endroits privés pour des séances de vapotage. Le but c’est de vulgariser la consommation de celle-ci. Le but des ingénieurs et chercheurs de la cigarette électronique c’est d’aider les accros au tabac à réduire leur consommation de cigarette dans une journée. Certains vapoteurs ont déjà apporté leur témoignage sur les bienfaits de l’e-cigarette : « après deux à trois mois de prise de cigarette électronique, on a pris une décision de tout arrêter, alors qu’auparavant, on en prenait 15 tiges de cigarettes classiques par jour ».

Laisser un commentaire